La Pêche de la Perche au Texas Rig

Cette technique bien connue des pêcheurs de bass qui se compose d’un leurre souple monté sur un hameçon Texan et devancé d’un plomb balle. Il aura pour objectif de présenter un leurre dans un milieu encombré, tout en restant pêchant le plus longtemps possible et s’accrochant peu dans les obstacles. De ce fait, Elle est une arme redoutable lorsque l’on pêche la perche et qu’il faut « gratter » de façon intensive pour déclencher une attaque. Surtout lorsque l’on se trouve dans un milieu encombré comme les milieux urbains.

Montage Texas

L’essence de ce montage Texas repose sur la l’hameçon texan qui, s’il est bien utilisé, permettra à votre leurre de se faufiler à peu près n’importe où. Vous vous permettrez d’insister sur des zones précises où une tête plombée s’accrocherait dans un obstacle au bout de quelques animations et quelques secondes de pêche. Résultat, vous perdez votre montage et parfois votre motivation pour pêcher en insistant sur les posts en question. Mais, il ne faut pas se décourager, car les obstacles et structures sont des abris qu’affectionnent les poissons.

Les leurres Souples :

Pour monter de façon efficace, un leurre souple en Texan, il faut que celui-ci présente un corps et une texture capable d’accepter l’hameçon. En effet, il est nécessaire de présenter la pointe de l’hameçon de manière efficace pour que le poisson se pique facilement. On privilégiera donc les leurres avec une texture (très) souples, si possible avec une fente prévue pour le montage texan et/ou pas trop dodu.

4 grands types de leurres se détachent pour la perche :

  • Les shads à caudale vibratile : Un classique parmi les classiques. Il est redoutable en montage texas. Cependant, ici, l’animation sera minimaliste. Une caudale à fortes vibrations sera inutile car son mouvement sera peu ou pas déclenché lors des animations. Des shads à caudales fines répondront mieux. En effet, Le « all-round » des leurres finesse permet des animations plus rapides et plus amples que les autres types de leurres que nous aborderons.

Ex: KEITECH Easy Shiner ; NOIKE Smokin’ Swimmer ; REINS Rockvibe shad ; Fox Rage Slick Shad

Shad impact Keitech
  • Les shads sans caudales ou soft-jerkbait : Quand les perches sont sur les bancs d’alevins cette gamme de leurres se révèlent particulièrement efficace. De plus, quand la pression de pêche est importante et/ou qu’une animation ultra minimaliste est nécessaire les shads sans caudales prennent un avantage certain.

Ex : KEITECH Shad Impact ; Noike RedBee ; Megabass Tiny X-Layer

  • Les worms : En forme de tube sur toute leur longueur ou avec un appendice à son extrémité, ces leurres trouveront leurs potentiels sur les animations minimalistes à outrance. Le « dead sticking » qui consiste à ne pas animer du tout peut aussi être la clef de nombreux succès.
Perche prise au worm

Ex : Noike Smile Worm ; Reins G-tail Saturn /Kick Trick/ Kick Ringer, OSP Dolive Crawler

  • Les créatures : On regroupe ici tout ce qui ressemble de près ou de loin à une écrevisse. J’ai toute fois un faible pour les imitations les plus réalistes qui font une réelle différence en eaux claires. Elles permettent une très bonne présentation et sont, pour la plupart, étudiées spécialement pour être montée en texan.

Ex : Noike Yabby / Donky Boo / Mighty Mama ; OSP Dolive Craw

La règle des 3inch :

S’il y a bien une chose importante pour la pêche de la perche c’est la taille du leurre. C’est bien souvent l’erreur numéro°1, un leurre légèrement oversize. En fait, Une taille couplée à un volume trop important peu définitivement casser votre pêche. Malgré la meilleure animation et présentation que vous pouvez faire, les perches peuvent être très sélectives sur la taille, et ce, bien plus que sur la couleur d’ailleurs. Pour pallier ce problème, le choix de commencer sa pêche avec un leurre de taille 3inch (soit environ 7,6cm) permet d’atteindre une grande majorité de poissons actifs.

Cette taille standardisée sera d’autant plus vraie sur les shads avec et sans caudale. Pour les worms il n’est pas dérangeant de dépasser légèrement les 3inch si le corps est plutôt fin. Pour les créatures c’est la forme et le volume qui prime. Une écrevisse de 3inch avec les différents appendices va tout de suite représenter un volume important et sortir de la zone de confort de la perche ; une taille intermédiaire de 2,5inch peut s’avérer plus efficace.

Il est important de souligner que le dictons « gros leurres = gros poissons » qui est vrai dans certaines pêches est ici à bannir pour la perche. Au contraire, un down sizing avec une écrevisse peut s’avérer redoutable pour déclencher de grosses perches difficiles.

Pour les couleurs, faites simple. Tous les dérivés de verts, marrons ou encore d’imitation alevins sont largement suffisant. L’objectif étant d’avoir un leurre et une présentation naturel.

L’hameçon

Hameçon Texan

Une fois votre leurre sélectionné reste à lui équiper un hameçon. Le choix de celui-ci est primordial. Votre chance de succès au ferrage en dépendra. Sachant qu’avec un montage correctement monté et des poissons pas trop tatillons peut vous amener à être proche des 100% de réussite au ferrage.

L’hameçon doit être adapté à votre leurre. Une fente suffisamment profonde pour bien se déclencher lors de la touche. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès inverse qui déstabiliserait le leurre et sa posture dans l’eau. Un hameçon bien adapté permet d’éviter de s’accrocher dans le fond en maintenant la hampe de ce dernier droit dans le leurre.
Souvenez-vous de ce point essentiel : bien penser à replanter régulièrement la pointe de l’hameçon dans le leurre.

L’hameçon prend une place considérable dans la bonne utilisation du montage Texas. C’est pourquoi, il est conseillé de ne pas hésiter à étoffer sa boite d’hameçon pour avoir un Matching parfait avec chaque leurre utilisé.

En règle général la taille d’hameçon pour du 3inch se trouve être la taille 1.

Le Plomb Balle Pour le Texas Rig

Plomb balle

Pour plomber le montage on enfile une balle. Le poids dépendra du courant et de la profondeur de l’endroit que vous pêchez.

Pour faire face à ces situations, le choix du tungstène à la place du plomb est à privilégier. Plus dense et plus résonnant, le tungstène est non polluant mais plus chère. Devant ce plomb balle on peut rajouter un « stop-float » qui permet de bloquer la balle proche du leurre sur le fil. Il permet ainsi d’avoir une meilleure maîtrise de l’ensemble balle + leurre. A utiliser selon vos goûts, le « stop-float » n’est clairement pas indispensables. Plusieurs couleurs de plomb balle peuvent vous être proposées. Soit brut et poli avec un effet brillant, soit recouvert d’une couleur mat. Pour ma part, je privilégie les classiques brillantes pour la plupart des situations. En revanche, en cas de pêches difficiles où l’on souhaite présenter un leurre d’une taille et d’effet très précis comme avec une créature ou un leurre imitatif, une balle mat peut être intéressante car elle aura moins d’effet superflus.

La canne :

On parle ici de pêche finesse avec des leurres d’en moyenne 3inch avec des plombs allant 2,5 à 10g. On se tournera alors vers une canne Light ou Médium Light suivant l’utilisation. La longueur doit être suffisante pour animer de façon précise à courte et moyenne distance. De ce fait, Une canne de 2m-2m20 est parfaite. Le plus important dans le choix de la canne pour la perche, c’est son action. Elle doit être rapide (fast) ou alors voir très rapide (extra fast) pour avoir une bonne efficacité au ferrage. Une canne résonnante vous aidera forcément à ressentir au mieux votre montage et les touches.

Casting ou Spinning le choix est libre pour la pêche en Texas.

Les séries St. Croix offrent des cannes tout à fait intéressantes en terme de longueur/action par exemple.

Un corps de ligne en tresse est essentiel en spinning alors qu’en casting un corps de ligne full fluorocarbon fait l’affaire. Un bas de ligne en 7lb (23°%) permet d’assurer les ferrages appuyés.

L’animation :

Retenez une chose « less is more » (comprendre moins d’animation c’est mieux). Ici l’objectif est de pêcher une zone précise de quelques m2 ou alors un espace entre un quai et un bateau. Dans un premier temps, la prise de contact avec le fond est primordiale comme la plupart des pêches aux leurres souples. Ensuite, l’animation principale sera composée de légers coups de scion bannière tendue pour faire frétiller le leurre sur le fond. En image mentale, vous devez imaginer votre leurre trembler sur le fond et non pas décoller de celui-ci. Comme si le leurre cherchai à s’enfoncer ou fouiller le fond (un peu comme un poisson fourrage ou une écrevisse fouillant le fond). Ne pas hésiter à entre couper vos animations de longues pauses de plusieurs secondes. Mais aussi à laisser rouler votre montage sur le fond s’il y a du courant.(Attention cette phase est la plus propice pour s’accrocher malgré le montage texas).

Si votre application se concrétise par une touche, alors il y a un coup de main à prendre pour ferrer efficacement en texas rig. Un ferrage trop ample et vif sortira l’hameçon de la bouche du poisson. Le feeling à adopter correspond à celui de la pêche à vue au topwater.  Ne pas se précipiter, et prendre la tension maximale avec la bannière puis effectuer un ferrage de faible amplitude surtout si la canne est « sèche ». Un ferrage long sera souvent plus efficace qu’un ferrage court et sec.

Le Texas Rig vous permettra de pêcher plus sereinement les posts les plus encombrés tout en ayant une présentation naturelle pour faire la différence sur les parcours à forte pression de pêche.

@poisson_paname

Perche parisienne