Site icon Blog Leurre de la Pêche | Conseils de pêche et actualités

Comment choisir sa canne à pêche verticale ?

pêcheur sur un bateau
Temps de lecture : 4 minutes

La pêche verticale demande un matériel bien spécifique pour être pratiquée dans les meilleures conditions. Le choix de sa canne verticale est un axe déterminant dans vos performances et votre confort.

Octobre annonce l’arrivée des premiers coups de froid, il est grand temps pour les pêcheurs de sandres et autres présidés de
préparer leur matériel et de se demander comment choisir sa canne à pêche verticale ?.

Cette technique de pêche fut importée en France dans les années 2000, plus spécifiquement après 2002 et la finale des
championnats du monde de pêche sur le lac de Carcans-Hourtin remportée par l’équipe hollandaise grâce à cette technique. La verticale est aujourd’hui pratiquée par de nombreux pêcheurs.

Permettant une approche relativement discrète et lente, cette technique est très prenante sur les sandres mais permet aisément d’attraper perches, brochets et silures en fonction des milieux.

La verticale peut être pratiquée en lac ou en rivière, le matériel doit alors être adapté au milieu pêché. En effet, la technique verticale est relativement spécifique et nécessite logiquement un matériel qui lui est propre.

Il existe sur le marché un grand nombre de références et de modèles de cannes proposés pour la pêche en verticale. Je vais donc tâcher de vous présenter dans ce court article les caractéristiques des cannes que j’utilise depuis plusieurs années et pourquoi mon choix s’est orienté vers ce type de cannes.

Le choix de sa ou ses canne(s) pour pêcher en verticale n’est pas anodin. En effet, les cannes verticales peuvent servir le reste de la saison pour d’autres techniques mais globalement il s’agit de cannes complètement dédiées à cette technique.

La bonne longueur d’une canne à pêche verticale

Ce choix va dépendre de plusieurs critères. En effet, les cannes à embarquer pour une partie de pêche en verticale vont dépendre en grande partie du milieu pêché. La pêche en rivière, une pêche relativement technique eu égard au courant et aux fortes variations de profondeur de pêche liées à la turbidité de l’eau vont influencer sur le choix des cannes à utiliser. A côté, la pêche en lac, très largement impacté par le vent va nécessiter également un matériel spécifique.

Sans trop rentrer dans les détails, il convient de partir du principe qu’une canne verticale doit être relativement courte. D’abord pour une question de confort, ensuite pour une question de meilleur taux de réussite au ferrage, la longueur d’une canne verticale ne doit pas dépasser les deux mètres.

La pêche en verticale se pratique en général dans des profondeurs importantes en fonction de la turbidité de l’eau et en fonction du courant en rivière. Cette technique implique donc d’utiliser des têtes plombées assez volumineuses pouvant aisément atteindre les 21/28 g et plus en fonction du milieu. A ce poids de têtes plombée, un leurre (shad/finess ou grub) de 3 à 6 pouces en moyenne est à ajouter, l’ensemble peut rapidement atteindre les 40 g.

Le poids important des leurres utilisés, oriente nécessairement son choix de canne. Par principe, une canne d’une puissance 7-28g convient parfaitement pour pêcher en verticale. Bien-sûr, en fonction du milieu, il peut arriver de pêcher très gros ou très petit, le choix de la canne ne sera alors pas le même.

L’action de votre canne à pêche

Afin d’orienter son choix de canne pour pêcher en verticale il faut garder à l’esprit que les sandres (poissons recherchés majoritairement en verticale) sont des poissons bien connus pour leurs touches relativement violentes ainsi que pour la dureté de leur mâchoire.

J’attire votre attention ici sur le choix bien spécifique de l’action de votre canne verticale :
En tout état de cause, opter pour une canne trop molle diminuera fortement votre taux de réussite au ferrage. Plus les poissons touchés sont gros, plus le cartilage de leur mâchoire est épais et plus le ferrage nécessite d’être appuyé.

C’est la raison pour laquelle j’utilise depuis plusieurs années, en verticale, des cannes avec une action plutôt sèche. A la touche et au ferrage, l’hameçon doit bien se planter sous peine d’un décrochage quasi assuré.

Opter pour une canne spinning ou casting ?

Une autre caractéristique à prendre en compte dans son choix de canne à pêche en verticale est celle d’opter pour du spinning ou du casting. Classiquement pratiquée en spinning, nombreux sont les pêcheurs qui ont opté pour une canne casting dédiée à cette technique.

Loin d’être un effet de mode, l’utilisation du casting en verticale à son utilité à mon goût.
Personnellement, je pars généralement pour une session verticale en bateau avec deux cannes spinning et une canne casting. Je priorise l’utilisation du spinning dès lors que mon leurre prend de l’angle avec la vitesse du moteur électrique et du courant en rivière, cela me permet d’avoir un bien meilleur angle de ferrage.

A contrario dès lors que la pêche se pratique quasiment à l’arrêt sous le bateau ou en descendant le courant, je priorise le casting, l’angle de ferrage est excellent et les ferrages sont plus appuyés avec une canne casting.


Exceptionnellement, en période de crue, lorsqu’il convient de pêcher très peu profond, il est plus facile de pêcher en casting afin de corriger rapidement la profondeur de pêche du leurre. En bordure de rivière, le fond varie énormément. Aussi, un des avantages du casting, et pas des moindres lorsqu’il fait vraiment très froid, est de pouvoir pêcher avec une seule main.

On peut en effet ouvrir et fermer le pick-up pour maintenir son leurre pêchant avec une seule main.

En clair, le choix d’une canne verticale n’est pas anodin et nécessite la prise en compte de nombreux critères. Vous ne ferez pas d’erreur en achetant une canne dont la longueur est comprise entre 1,80 et 2 m, d’une puissance de 7/28 g et avec une action plutôt sèche.
Le choix d’opter pour une spinning ou une casting dépend de vos habitudes et affinités. Cela dépend également du milieu pêché. A côtés des critères exposés précédemment, il est évident que la légèreté de la canne ainsi que sa raisonnance sont importantes. En général, ces critères-là vont dépendre du budget dont vous disposez pour acheter votre canne verticale.

Le plus important à retenir pour choisir sa canne verticale serait de bien connaître son milieu et les poissons qui s’y trouvent afin d’adapter au mieux son matériel.

Vous pourriez aimer lire :

Comment pêcher le sandre : nos astuces pour réussir

Quitter la version mobile