Temps de lecture : 7 minutes

En France et partout en Europe, l’hiver n’est pas la saison où la pêche est la plus simple. Les carnassiers se sont nourris en abondance à l’automne pour faire face aux faibles températures. A cette saison, ils limitent leurs déplacements pour économiser leur énergie. Les carnassiers dont les brochets sont donc plus difficiles à décider !

Cependant, qui dit difficile ne dit pas impossible ! Le brochet sait se faire discret lorsqu’il fait froid mais il continue de se nourrir de manière stratégique. Souvent, on a tendance à vouloir pêcher gros l’hiver pour décider des gros brochets.

Est ce vraiment la meilleure solution ? Quels leurres souples choisir, quels poissons nageurs, quelle animation, où trouver les brochets ? Nous allons vous donner tous nos conseils pour savoir comment pêcher ce poisson combatif et si apprécié des pêcheurs aux leurres.

L’évolution du biotope l’hiver

changement de biotope pour la pêche du brochet en hiver

Même en France, l’hiver est une saison rude pour les pêcheurs comme pour les poissons. Les faibles températures apportent de nombreux changements au biotope et au mode de vie de la faune. L’eau, en baissant en température, a rendu la vie dure aux herbiers, aux petits organismes ainsi qu’aux poissons.

En dessous de 10 ou 8°C, les poissons adoptent un comportement très limitée afin d’économiser un maximum d’énergie. Selon, votre spot : lac, rivière, étang ou canal… l’hiver n’a pas le même impact. La température de l’eau ne baisse pas aussi vite partout. Cela varie en fonction de l’ensoleillement général du spot de pêche, de sa profondeur et de son courant.

Privilégiez les zones profondes

A cette période de l’année, les poissons dont les brochets vont chercher à rester dans des zones où les eaux sont plus chaudes. En lac, privilégiez donc les zones profondes où la température extérieure présente le moins d’impact. Pour autant, les zones shallow (peu profondes) ne sont pas à écarter.

La faible profondeur permet à l’eau de réchauffer rapidement lorsqu’il y a un rayon de soleil. Malgré cela, la pêche en surface est à écarter. Bien qu’une chasse puisse éclater même en hiver, la pêche en surface à cette saison reste peu efficace. A l’heure de midi, ce sont des spots très intéressants à pêcher.

Si votre spot de pêche est peu profond

Lorsqu’il y a peu de profondeur, la pêche se complique car le froid a un impact direct sur la température de l’eau. Les fenêtres d’activité sont beaucoup moins nombreuses tout au long de la journée.

Pour une pêche efficace, que ce soit en rivière, en étang ou en lac, pêchez la journée lorsque le soleil chauffe le plus. De 11h à 14h, ce sont les heures les plus chaudes de la journée à cette période de l’année. Les brochets entreront donc plus facilement en activité à ce moment-là.

Quel obstacle pêcher faute d’herbiers ?

Les herbiers ne sont pas les seules cachettes des brochets. Les bois morts et les cassures sont des spots très appréciés des brochets. Ils s’y cachent pour chasser.

En effet, les poissons blancs apprécient s’y réfugier en groupe compact. Ces obstacles sont donc de vrais garde-mangers pour le brochet. Du bord, choisissez un spot pas très grand afin d’accéder facilement à toutes ses cachettes.

Quel leurre choisir en fonction du spot en hiver ?

un leurre parfait pour le brochet en hiver

Gros leurre veut-il forcément dire gros brochet ? C’est la question que beaucoup de pêcheurs se posent. Pourtant, il n’y a pas de réponse précise à ce sujet, la pêche n’étant pas une science exacte.

Alors comment choisir LE bon leurre pour pêcher le brochet ? Gardez en tête qu’il n’existe pas qu’un seul leurre efficace. Chaque jour, chaque heure et chaque spot sont différents, il faudra donc adapter votre leurre à ces conditions.

La taille du leurre a-t-elle son importance ?

« En hiver, les carnassiers ne se déplacent pas pour des petites proies ». On entend très souvent cette phrase de la bouche des pêcheurs adeptes du big bait. Elle est partiellement vraie !

En hiver, les proies de grande taille réservent une source d’énergie importante. Le brochet va donc chasser des proies plus grosses qu’en été ou à une autre période de l’année. Pour autant, pêcher avec de gros leurres n’est pas forcément la solution ultime.

Si vous pêchez des lacs peu profonds, utiliser de gros leurres n’est pas forcément adapté. En effet, ces leurres trop lourds risquent de toucher trop rapidement le fond. Il faut également tenir compte de la pression de pêche ainsi que de la taille des proies du biotope. L’adaptation est le maître mot pour les pêches d’hiver.

Lorsque la pression de pêche est trop importante, utiliser des leurres de type big bait peut être la solution. Avec ce type de gros leurres, vous attisez l’agressivité des carnassiers et ainsi augmentez vos chances de prendre une touche.

Quel coloris choisir ?

L’hiver est synonyme de temps nuageux, de faible luminosité et parfois d’eau trouble. Aujourd’hui, de nombreux coloris sont disponibles, ce qui ne facilite pas toujours le choix. Pourtant, un coloris reste efficace dans 80% des situations. Vous voyez où je veux en venir ? Le coloris Firetiger est un indispensable ! Ce coloris agressif (souvent UV selon les modèles) est redoutable, surtout par faible luminosité. 

Le blanc est un coloris qui contraste beaucoup avec de nombreuses eaux, qu’elles soient claires ou troubles. Très utilisé pour la pêche du sandre, les coloris blancs sont polyvalents et ont une efficacité régulière sur le brochet.

Lorsque l’eau est claire, certains coloris naturels sortent également du lot. C’est le cas des coloris Ayu, des coloris perche et des coloris bleutés. Ces coloris reprennent les couleurs naturels des poissons appréciés du brochet. Cependant, ils sont à privilégier par temps clair. 

Comment animer son leurre ? 

L’animation de votre leurre ainsi que les différentes techniques de pêche présentent une importance considérable pour augmenter vos chances de prendre une touche de brochet. Sur internet, les réseaux sociaux ou les forums, vous retrouverez de nombreux conseils pour savoir quelle technique employée pour la pêche du brochet. En hiver, on utilise deux principales techniques de récupération :

  • la récupération linéaire rapide
  • la récupération linéaire lente 

Une récupération rapide joue sur l’agressivité du brochet. En voyant votre shad ou votre swimbait passer, il attaquera par réflexe pour ne pas que sa « proie » lui échappe. 

Une récupération lente joue davantage sur les phases d’alimentation du brochet. Cette technique permet de décider des carnassiers qui économisent leur énergie pour se nourrir.

Astuce : N’hésitez pas à faire des pauses longues lorsque la profondeur le permet pour décider un poisson suiveur. Les grandes accélérations peuvent également déclencher des touches auprès d’un brochet qui ne souhaite pas voir sa proie s’échapper.

Notre sélection de leurres pour pêcher le brochet l’hiver

Pour cet hiver, on oublie les leurres de surface et la pêche à la mouche sèche ! Place aux leurres souples, aux swimbaits et autres leurres dédiés à la pêche du brochet. Parmi ces leurres, certains sont disponibles en plusieurs actions de nage : sinking, suspending ou floating. Choisissez celle qui correspond le plus à vos spots de pêche pour pouvoir faire de longues pauses et ne pas toucher le fond trop rapidement.

le poisson nageur bbz-1
Le bbz-1 de chez Spro

Le BBZ-1 est un swimbait de chez Spro, connu pour la pêche du black bass. Ce swimbait tolère des vitesses de récupération très lentes. Très volumineux, il déplace beaucoup d’eau sur son passage et est équipé d’une bille dans la queue. Il est donc très facile à repérer pour les brochets même lorsqu’il y a du vent. 

Le 4D Linethru trout de chez savage gear pour le brochet en hiver
Le 4D Linethru Trout de chez Savage Gear

La 4D Linethru Trout en 25cm sinking est un swimbait souple de la marque Savage Gear. Sa nage en S est redoutable et très attractive. De plus, vous pourrez faire nager cette trout de manière très lente avec de grandes accélérations. De cette manière, elle peut se retourner sur elle-même et attiser l’instinct de prédation de ce carnassier.

Le wolfcreek shad pour le brochet en hiver, très efficace
Le Shad 2.0 de chez Wolfcreek Lures

Le Wolfcreek Lures Shad 2.0 en 30cm porte bien son nom. C’est un shad aux mensurations hors normes. Vendu non monté, libre à vous de choisir le lest le plus adapté à votre spot de pêche préféré et ainsi pêcher la bonne couche d’eau.

Le buster jerk, un leurre mythique pour le brochet en hiver
Le Buster Jerk de chez CWC

Incontournable depuis de nombreuses années, son efficacité n’est plus à prouver… Le Buster Jerk reste un leurre très efficace pour pêcher le brochet. Il peut être utilisé lentement ou avec de vives animations. Surtout, le Buster Jerk peut être utilisé lentement sur des spots peu profonds sans pour autant toucher le fond. 

En résumé, 

Pêchez des spots de pêche avec une typologie de fond variable : avec des zones profondes et des zones shallow, des obstacles et du poisson fourrage en abondance. Le brochet ne sera jamais loin de son garde-manger ! Le choix de votre leurre portera sur la profondeur de votre spot et les proies disponibles. Quant au coloris, ce sera à vous de faire un choix en fonction de la couleur de l’eau et de la luminosité, mais ne partez jamais sans un firetiger et un coloris blanc. Variez les techniques de récupération pour connaître l’activité des poissons et privilégiez les heures chaudes de la journée.

Vous pourriez aimer lire :