Le brochet est un carnassier puissant très apprécié des pêcheurs aux leurres. Sa puissance et la beauté de ses robes ont séduit de nombreuses générations de pêcheurs et continuent encore d’en faire rêver plus d’un.
Les techniques pour la pêche du brochet sont nombreuses et ne parlons pas du matériel spécifique pour la pêche au brochet, qui nécessite de nombreuses réflexions pour ne pas se tromper. On trouve alors, toutes sortes de leurres, de différentes formes et couleurs. Alors comment s’y retrouver ? De nombreux facteurs entrent en jeu dans le choix d’un coloris. La couleur de l’eau, les proies disponibles, le niveau de visibilité mais aussi la lumière et la couleur du ciel.

Les couleurs indispensables pour pêcher le brochet

Avec les années, on acquiert de l’expérience. A la pêche, les théories sont nombreuses et parfois très farfelues. Après de longues discussions entre pêcheurs, nous nous sommes accordés sur un point : certains coloris se démarquent des autres en fonction de la lumière.

En effet, toutes les marques proposent des coloris naturels, flashy, perches, brochets, ablettes afin de couvrir l’ensemble des besoins dans le monde. Mais sont-ils tous efficaces ?

Il est certain qu’aucun coloris ne fera fuir un brochet mais certains se montreront plus attractifs que d’autres. Il faut donc choisir la couleur de son leurre en fonction de différents paramètres afin d’optimiser son efficacité :

  • la couleur de l’eau
  • le niveau de visibilité
  • les proies disponibles
  • la couleur du ciel
  • la luminosité extérieure

Rassurez-vous, vous ne serez pas obligé d’acheter un coloris pour chaque situation. Certaines couleurs peuvent être utilisées pour des conditions différentes.

Ainsi, si vous deviez choisir 4 coloris pour la pêche du brochet, je vous conseillerais :

  • un coloris Fire Tiger,
  • un coloris transparent et brillant (de type Stickleback Original chez Fox Rage),
  • un coloris perche ou ablette (en fonction des proies favorites des brochets que vous ciblez)
  • un coloris UV.
exemple de couleur pour la pêche du brochet

Grâce à cette déclinaison de coloris vous pourrez pallier nombreuses situations et sortir du lot sur la plupart des postes de pêche. Reste à savoir quand et comment les utiliser.


Le brochet voit-il comme le pêcheur ?

C’est joli toutes ces couleurs ! Mais sont-elles perçues de la même manière par le brochet ? On sait que les animaux ne sont pas tous logés à la même enseigne concernant leur capacité visuelle. En effet, on sait que les chiens ont une vision plus claire et moins détaillée que leur maître. Les chats sont dichromates, ils ne distinguent que le bleu et le vert.

Et les poissons eux ? Certaines études montrent que les poissons seraient des trichromates, tout comme nous. Bonne nouvelle ! Cela laisse un choix immense quant aux coloris à utiliser. Cependant, faire un choix parmi l’abondance de couleurs proposées par les marques n’est pas chose facile.

Pour autant, cela ne veut pas dire qu’ils feront attention aux petites paillettes rouges dans votre nouveau leurre souple favoris ou aux écailles finement dessinées sur les flancs.

Par contre, certaines couleurs ou tâches de couleur peuvent avoir une importance. Certaines créent du contraste, d’autres indiquent un point cible. Certains motifs peuvent également ressortir, comme les rayures d’une perche ou les nageoires rouges d’un rotengle. Mais ne vous attardez pas trop sur les détails, il y a de grandes chances pour que la vue du brochet ne soit pas aussi détaillée que la nôtre. L’important est de se concentrer sur ce qui sera forcément perceptible du prédateur : la forme et la couleur générale.

Comment choisir le coloris à utiliser ?

Connaître les bons coloris c’est bien, les utiliser au bon moment, c’est mieux ! En effet, dans une eau très teintée avec une faible lumière, il vous sera déconseillé d’utiliser des leurres transparents. Dans ce type de situation, le Fire Tiger et les coloris UV peuvent très largement faire la différence. Ils contrastent davantage par rapport à la couleur de l’eau et seront plus facilement repérés par le brochet.

Pourtant, l’utilisation de coloris flashy et colorés n’est pas à proscrire dans les eaux claires. En effet, la couleur du ciel joue un rôle important quant à la visibilité dans l’eau. Il faut également garder à l’esprit qu’en fonction de la profondeur d’eau les rayons du soleil font peu à peu disparaître certains spectres de couleur. C’est pour cette raison qu’au fond de la mer, tout ce qui n’est pas éclairé par une source de lumière annexe apparaît bleu, vert ou violet.

Lorsque les poissons sont tatillons, les coloris dits “naturels” ou reproduisant au mieux les couleurs des proies dont se délectent les brochets peuvent faire la différence. Dans les grands lacs landais et aquitains, les perches sont les proies de prédilection de M. Esox Lucius. Associer ce coloris à votre leurre sera une bonne idée. En rivière, on trouve également de nombreuses ablettes. Ce petit poisson d’eau douce émet de jolis reflets et il s’avère que de nombreux leurres les reproduisent à la perfection.

Gardez en tête que la pêche n’est pas une science exacte et que cet article est un retour d’expérience et le fruit de nombreuses heures de discussion entre pêcheurs et pêcheuses.

Vous aimeriez également lire :

Où pêcher les plus gros brochets ?