Le thon est un poisson de plus en plus recherché par les pêcheurs sportifs. Ce poisson puissant réserve des sensations fortes aux pêcheurs qui osent s’y atteler. Le thon rouge est très présent sur la côte atlantique, résultat entre autre du grand succès de la pêche en mer sur nos côtes. Du pays basque jusqu’en Bretagne, il est pêché aux leurres et très souvent en surface.

Les attaques violentes des thons ont hérissé les poils de plus d’un pêcheur et nombreux sont ceux qui en sont tombés dingues ! Rien d’étonnant lorsque l’on sait que la vitesse de pointe de ce poisson avoisine les 80km/h.

On distingue par ailleurs, 2 types de leurres de surface qui se tirent la bourre auprès des pêcheurs de thon : Le Slider et le Popper. Ce sont des poissons nageurs dont l’efficacité n’est plus à prouver sur les thonidés. Une question reste malgré tout en suspens, Slider ou Popper pour pêcher en mer ? Le choix n’est pas simple mais nous allons vous aider à y voir plus clair.

Pêche en mer, le popper un aimant à thon

Le popper est le leurre de surface le plus utilisé pour la pêche du thon sur chasse. Facile à animer et facile à lancer, c’est un super leurre pour atteindre les poissons et déclencher leur agressivité légendaire.

Les chasses de thon ont beau être très impressionnantes, elles ne sont pas moins difficiles à atteindre lorsque la pression de pêche se fait ressentir. C’est pourquoi les leurres à utiliser doivent être denses pour pouvoir atteindre une bonne distance en mobilisant le moins d’effort possible.

En effet, la pêche en mer attire de plus en plus de pêcheurs. On observe de plus en plus de bateaux sur chasse. Cette abondance de bateaux a eu pour conséquence une accentuation de la méfiance des poissons. Il est alors de plus en plus courant d’observer de petites chasses qui tiennent de moins en moins longtemps.

Ces dernières années quelques poppers sortent du lot pour la pêche du thon. Le Feed Popper de chez Tackle House fait partie de l’un d’eux. C’est d’ailleurs avec ce modèle que j’ai sorti mon premier thon en compagnie de Julien Fesseau, guide de pêche à Royan.

C’est lors de cette journée que j’ai rencontré pour la première fois ce poisson puissant et extrêmement intéressant à pêcher.

thon au feed popper julien fesseau
Thon pris au popper avec Julien Fesseau – Cordouan Evasion

Face à la méfiance des thons, l’approche de la chasse et l’utilisation d’un leurre de confiance est extrêmement importante. En vous préparant correctement, vous optimisez vos chances de prendre du poisson !
Pour cela, le popper est un leurre de choix ! Accessible à de nombreux pêcheurs, c’est un leurre dont les thons raffolent alors pourquoi s’en passer ?

Le thon raffole aussi des sliders !

Moins connu mais tout aussi efficace (si ce n’est pas plus), le slider est un leurre de surface ou de subsurface très intéressant. En effet, on distingue 2 types de slider, le coulant aussi appelé twitchbait et le flottant plus connu sous le nom de stickbait. En France, il est beaucoup moins utilisé que le popper. Pourtant, c’est tout le contraire aux Etats Unis.

Face à l’abondance de popper qui volent au-dessus des chasses, ces leurres voient leur efficacité baisser au fil des années. Bien que le popper soit toujours un leurre efficace, le besoin de diversification des menus se fait de plus en plus ressentir ! Difficile ces thons…

C’est là qu’intervient le slider. Moins bruyant que le popper, il est également beaucoup plus facile à lancer. Cet avantage permet d’attaquer les chasses à des distances encore plus grandes que si vous utilisiez un popper. En effet, grâce à son profil élancé, le slider s’envole à plusieurs dizaines de mètres sans difficulté.

Thon pris au popper sur chasse
Thon pris au popper sur chasse

De plus, le slider est encore plus facile à animer qu’un popper. Contrairement à ce dernier, le twitchbait ne nécessite pas forcément d’animation pour être efficace. Lorsque ce leurre de subsurface est ramené en linéaire, il serpente à travers les maquereaux et les sardines dont se délectent les thons.

Cependant, l’animation de ce leurre ne se limite pas au lancer ramener. Afin d’optimiser son efficacité, la nage du slider peut être agrémentée de twitchs. Les coups de scion que vous donnerez permettront au slider de réaliser de véritables embardées.

En nageant frénétiquement, de gauche à droite puis par dessus la surface, le stickbait imite à merveille un poisson prenant la fuite face à l’arrivée des thons sous la surface. Cette proie affolée sera alors la cible de prédilection des thons affamés.

Bien qu’il puisse être animé comme un jerk, le slider sera le meilleur ami de vos épaules car il est beaucoup moins fatiguant à utiliser. Pour autant, ce n’est pas le leurre à utiliser sur chaque chasse. En effet, son efficacité s’est révélée plus importante lorsque les thons étaient sur de grosses proies.

Thon pris au slider en guidage avec Julien Fesseau - Cordouan Evasion
Thon pris au slider en guidage avec Julien Fesseau – Cordouan Evasion

Alors, Slider ou Popper pour pêcher le thon ?

Les deux mon capitaine ! Comme pour toutes les pêches, il reste important de pouvoir s’adapter à chaque situation. Comme dit précédemment, le popper est un leurre ultra efficace sur le thon. Mais celui ci devient de plus en plus craintif face à ses grosses bulles.

Le slider devient alors un autre leurre de surface à utiliser. Bien qu’il soit facile à animer, moins bruyant et facile à lancer, son efficacité est plus marquée lorsque les thons ont un appétit d’ogre.

La règle d’or reste d’observer son environnement, essayer des leurres (mais pas trop), se remettre en question et apprendre à chaque instant. Le thon a beau être un poisson très recherché, ce n’est pas chose facile de le faire monter au bateau. Avis à tous les pêcheurs qui souhaitent toucher leurs écailles un jour, préparez vous physiquement et mentalement face à ce colosse des mers.

Vous pourriez également aimer :

Comment pêcher le thon rouge au leurre de surface ?