Depuis l’année 2009, un arrêté ministériel oblige les pêcheurs à disposer d’une autorisation pour la pêche en mer du thon rouge (Thunnus thynnus). Cet arrêté fait suite à la nécessité de la gestion de la ressource et à la réglementation internationale quant à la protection de ce poisson.

Le thon rouge est un poisson qui a longtemps été menacé. Nous nous devons de prendre soin du cheptel restant afin de préserver l’environnement et notre passion commune : la pêche.

Aujourd’hui, la pêche du thon rouge nécessite une autorisation dont il faut faire la demande chaque année auprès de la Direction Inter-régionale de la Mer compétente. Outre les autorisations, la pêche de ce poisson puissant est soumise à une période d’ouverture courte.

Cette période varie en fonction de la pratique du no kill ou non. Son prélèvement est également très suivi et réglementé. Afin d’y voir plus clair, la suite de l’article met en lumière tout ce qu’il faut savoir pour organiser votre saison de pêche au thon rouge.


Obtenir son autorisation de pêche au thon rouge

Tout le monde ne peut pas pêcher le thon rouge ! Outre sa puissance légendaire, sa pêche et son prélèvement nécessitent une autorisation délivrée en nombre limité. En effet, le thon est un poisson qui a été longtemps menacé à cause de la surpêche. Malheureusement pour lui, sa chaire est connue pour sa qualité partout dans le monde.

Il attire alors la convoitise de nombreux pêcheurs parfois un peu trop gourmands. C’est pourquoi les juridictions compétentes ont rédigé et mis en application un arrêté dans le but de protéger et encadrer la pêche de cette espèce.
Cette autorisation peut être obtenue par voie postale en remplissant le cerfa n°15100*09 et en l’envoyant à la Direction Interrégionale de la Mer correspondant à l’immatriculation de votre bateau.

Cerfa n°15100*09 - Demande de bagues pour pêcher le thon rouge
Cerfa n°15100*09 – Demande de bagues pour pêcher le thon rouge

Pour les phobiques de l’administratif et des papiers, il vous est également possible de réaliser votre demande par le biais de l’application Télé-SISAAP. Cependant pour effectuer sa demande par voie électronique, il est nécessaire de créer auparavant un compte Cerbère. Prêtez également attention aux dates limites de dépôt des demandes ! En 2022, celles-ci doivent être déposées entre le 4 avril à 10h et le 31 mai à 23h59.


Quand pêcher le thon rouge ? 

Les périodes de pêche et de prélèvement

Comme une grande partie des espèces de poissons, la pêche du thon est soumise à une réglementation stricte à cause de la surpêche dont il est victime.

On distingue 2 périodes distinctes d’ouverture.

Du 1er juin au 15 novembre 2022, la pêche du thon est autorisée en no kill. La loi précise qu’il est strictement interdit de prélever et de détenir le poisson à bord. Il doit alors être décroché rapidement au bord du bateau pour que ce dernier puisse rejoindre son élément dans les meilleures conditions possibles.

Les règles s’assouplissent entre le 2 juillet et le 28 août 2022. Les prélèvements, la détention et le débarquement du thon sont autorisés. Cependant le prélèvement de chaque spécimen est sous réserve d’obtention d’une bague. Ces bagues permettent de quantifier et de limiter le nombre de prises par navire chaque année. Lorsque les quotas n’ont pas été complètement utilisés, une seconde période de prélèvement peut être établie en septembre.

Les bagues et les quotas

Chaque année un nombre limité de bagues sont mises à disposition sur demande en fonction des quotas définis par l’Union Européenne. Les bagues sont accessibles aux pêcheurs de loisir et aux navires charter de pêche battant pavillon français ou immatriculés dans l’Union européenne.

“Est entendu par “ navire charter de pêche ” un navire armé au commerce transportant des passagers à titre onéreux et transportant des moniteurs-guides de pêche en mer agréés par le ministère des sports lorsqu’une activité de formation de pêche de loisir est dispensée à bord.”

Article 1 de l’Arrêté du 18 mars 2021 précisant les conditions d’exercice de la pêche de loisir réalisant des captures de thon rouge (Thunnus thynnus) dans le cadre du plan pluriannuel de gestion du thon rouge dans l’Atlantique Est et la Méditerranée pour l’année 2021

Les autorisations de pêche et de capture sont délivrées par la DIRM (Direction Interrégionale de la Mer) par ordre .
Pour bénéficier de ces autorisations de prélèvement, vous pouvez faire partie de l’une des 6 fédérations de pêche de loisir qui sont :

  • la COMPA – Collectif des opérateurs et marins pro azuréens (4,4% des bagues)
  • la FNPP – Fédération Nationale de la Plaisance et des Pêches en mer (50% des bagues)
  • la FFPM – Fédération Française des Pêches en Mer (32% des bagues)
  • la FFPS – Fédération Française des Pêches Sportives (8% des bagues)
  • la FFESSM – Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins (2,4% des bagues)
  • la FNPSA – Fédération Nautique de Pêche Sportive en Apnée (0,75% des bagues)

Chacune de ces fédérations dispose d’une part des bagues allouées pour le prélèvement des thons rouges. Lorsque vous faites partie de l’une de ces fédérations, il est obligatoire de passer par l’une d’elles pour bénéficier d’une bague.

Pour les non adhérents, il vous faudra faire la demande directement auprès de la DIRM qui en 2021 a délivré 110 bagues de prélèvement, soit environ 2% des bagues en France.

Si la bague vous est refusée, votre demande se automatiquement transformée en autorisation de pêche en no kill.

Thon rouge pris au leurre
Thon rouge pris au leurre


Assurer un prélèvement du thon dans les règles

Une fois votre autorisation et votre bague en poche, prenez vos cannes, vos leurres, votre courage à 2 mains et surtout votre embarcation ! Comme vous avez pu le comprendre, l’autorisation de prélèvement concerne le navire et non le pêcheur. Votre présence à bord du bateau n’est pas obligatoire mais il faudra impérativement avoir votre autorisation à bord lors de vos parties de pêche. 

Une fois en règle, place à la pêche. Inutile de faire autant de démarche si c’est pour rester à quai ! 

Lorsque vous aurez pêché votre thon, il reste quelques règles à suivre quant à son prélèvement. Chaque poisson capturé et prélevé doit être bagué. Une fois bagué, le thon pris doit être déclaré dans les 48h suivant son débarquement via le cerfa n°14938*11. Cette déclaration permet chaque année de vérifier le nombre de prises et de bagues utilisées. Par la suite, si les quotas n’ont pas été pleinement utilisés, les pêcheurs disposent d’une seconde période au mois de septembre afin de permettre à chacun d’exploiter leur autorisation.

Pour remplir le cerfa de déclaration de prélèvement, il vous sera nécessaire de communiquer la taille, le poids du thon ainsi que la bague de marquage. Ces informations servent pour le suivi de l’espèce et pour affiner sa protection à sa situation.

Cerfa n°14938*11 - Déclaration de prélèvement du thon rouge
Cerfa n°14938*11 – Déclaration de prélèvement du thon rouge

Nous espérons vous avoir permis de mieux comprendre cette réglementation complexe mais nécessaire face à la situation du thon rouge dans le monde. Nous nous devons de protéger sa population si nous souhaitons toujours continuer de le pêcher ces prochaines années.

Vous pourriez aimer lire :

Pêche en mer du thon, slider ou popper ?