Le thon rouge, ce poisson fait rêver plus d’un pêcheur. Avec sa force légendaire, ses robes magnifiques et sa chaire goûteuse, c’est un poisson très recherché par tous les pêcheurs du globe. Nombreux sont les pêcheurs professionnels ou de loisir qui sont tombés dingue de ce poisson. 

C’est bien beau de faire rêver, mais comment pêche-t-on le thon rouge ? Que ce soient les pêcheurs sportifs ou ceux qui souhaitent goûter à sa chaire, il existe plusieurs techniques de pêche pour combattre un thon et nous allons les détailler au cours de cet article. 

Pour autant, ce n’est pas un poisson que l’on trouve partout ! Ce grand marathonien peut parcourir jusqu’à 220km par jour… Vous le feriez vous ? Ces capacités hors normes font du thon un poisson difficile à localiser et à fatiguer. Rassurez-vous, il existe plusieurs astuces pour les localiser que nous allons évoquer. 


La réglementation pour pêcher le thon rouge

Comme dit précédemment, le thon rouge est un poisson très recherché, voire trop. En effet, sa population est très surveillée. L’espèce a été longtemps menacée à cause de la surpêche. C’est pourquoi les institutions ont décidé de réglementer sa pêche et son prélèvement afin de suivre l’évolution de la population en France et dans le monde.

Aujourd’hui, tous les pêcheurs (de loisir comme professionnels) qui souhaitent pêcher le thon rouge doivent se munir d’une autorisation délivrée par la Direction Interrégionale de la Mer compétente. Les autorisations de pêche sont délivrées en nombre limité pour la pêche en no kill / catch and release mais aussi pour ceux qui souhaitent capturer et garder un individu.

Pour le prélèvement de ce magnifique poisson, une autorisation et une bague de prélèvement doivent être demandées par voie postale ou par internet. Cependant, le nombre de bagues est limité pour maîtriser le nombre de captures et suivre l’évolution du cheptel. Après chaque prise baguée, le pêcheur doit déclarer son poisson, son poids et sa taille.

La pêche du thon rouge n’est pas ouverte toute l’année. Comme la plupart des poissons dont la population est en danger, sa pêche n’est pas autorisée toute l’année afin de lui laisser le temps de se reproduire et de vivre sa vie sereinement.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du processus pour obtenir votre autorisation de pêche au thon rouge sur l’article Pêche en mer du thon rouge : périodes, bagues et quotas.



Les techniques de pêche autorisées, ou comment pêcher le thon ?

La pêche du thon sur chasse, facile et sportif

Comme la plupart des poissons de mer, le thon peut être pêché aux leurres comme à l’appât. Ce poisson, très apprécié pour ses combats violents, est très pêché aux leurres de surface. Les poppers et les sliders sont de vrais bonbons pour les thons et une véritable source d’adrénaline pour les pêcheurs !

La pêche sur chasse est une technique très physique qui consiste à traquer le poisson fourrage et les chasses d’oiseaux. Les thons suivent souvent leur garde-manger, en d’autres termes, les bancs de sardines ou d’anchois. Pour repérer ce phénomène, il est intéressant d’observer la surface de l’eau mais aussi le ciel. En effet, les oiseaux piscivores suivent les bancs de fourrages autant que les thons rouges. Lorsque ces oiseaux piquent l’eau, une chasse se produit sous la surface, c’est le moment de lancer vos popper et vos stickbait pour voir ce majestueux poisson percer la surface.

Thon rouge pris sur chasse.
Thon rouge pris sur chasse avec Julien Fesseau – Cordouan Evasion


La pêche à la traîne, une technique ultra efficace

Au large des côtes, une autre technique s’est montrée efficace pour la pêche de ce poisson puissant. Le thon rouge est un poisson qui peut atteindre une vitesse de pointe de 90km/h. Poursuivre ses proies à très grande vitesse n’est donc pas un problème pour lui. La pêche à la traîne à grande vitesse s’est avérée très efficace sur des poissons de petite et moyenne taille.

Cette technique consiste à utiliser des leurres à différentes distances derrière le bateau pour les faire nager plus ou moins profond à une vitesse constante. Pour la pêche du tuna (comme certains l’appellent), les leurres nagent entre 5 et 10 nœuds, soit 9 et 18km/h. Autant vous dire que c’est largement dans les capacités de ce poisson hors norme ! 

Pour la pratique de la pêche à la traîne, les cannes à pêche courtes sont de rigueur. Cette technique de pêche est accessible au débutant et permet souvent à de nombreux pêcheurs novices de prendre goût aux sensations que la pêche apporte.


Pêcher les plus gros thons au broumé

La pêche aux leurres est très intéressante et permet de capturer des poissons de tailles modestes tout au long de la journée. Pour ceux qui souhaitent s’atteler à leur futur record, la pêche au broumé est faite pour eux.

Cette technique nécessite l’utilisation d’appâts et gare à ceux dont l’odorat est sensible. Cette technique consiste à amorcer avec des sardines mortes voire en état de décomposition pour attiser l’appétit des thons. Ces derniers remontent alors le sillage odorant et appétissant des sardines dans lequel les cannes sont tendues avec des sardines ou des maquereaux en guise d’appât.

Les cannes utilisées devront être très costaudes et équipées de moulinet casting contenant plus de 500m de fil de 80 à 100 Lbs. Cette technique est très utilisée en compétition. Elle réserve des thons records aux pêcheurs qui s’y attèlent. Il n’est pas rare de voir des thons dépassés les 200kg !


Où pêcher le thon rouge ? 

Le thon rouge est une espèce de plus en plus répandue en France. On le retrouve dans l’océan Atlantique mais aussi en mer Méditerranée. Dans les eaux de l’océan Atlantique on compte de nombreux spécimens de plus de 200kg. Si vous cherchez votre poisson record, c’est la destination idéale ! 

Les moins téméraires ou ceux qui souhaitent faire plusieurs poissons dans leur journée ont tout intérêt à pratiquer la pêche du thon rouge en mer Méditerranée. Les poissons y sont tout aussi nombreux (si ce n’est plus) mais de taille inférieure. Voilà de quoi vous amuser tout en faisant du sport ! 

Trouver des posts précis pour la pêche de cette espèce peut s’avérer aussi simple que complexe. En effet, la mer et l’océan sont de très vastes terrains de jeu. Le plus simple pour trouver les thons est de repérer les chasses. Ce repère visuel est simple à trouver. Pour cela, observez la surface de l’eau mais aussi le ciel. Comme dit précédemment les oiseaux suivent les bancs de sardines et d’anchois dont se délectent les thons. Les oiseaux sont le premier repère visuel pour repérer les bancs de poissons en mer alors ouvrez l’oeil. 

Les fous, les sternes et autres oiseaux gourmands de poissons se positionnent souvent au-dessus des rassemblements de thons attendant patiemment qu’une chasse se déclenche.  Les thons, en chassant dans les bancs de sardines, les étourdissent ce qui facilite la chasse pour les oiseaux. 

où pêcher le thon rouge
La mer Méditerranée et l’océan Atlantique

La pêche, quelle soit du thon rouge, de la dorade, du brochet ou de la perche, reste une activité qu’il faut pratiquer longuement pour la maîtriser. Le thon rouge est un poisson qui ne se laisse pas tromper si facilement. Il faudra vous armer de patience avant de croiser son chemin et enfin toucher ses écailles.