Catalogue Marryat Smith 2017 : Un catalogue qui vous apprend réellement à pêcher

Bonjour,

 

Il est assez rare de vanter les qualités d’un catalogue de matériel de pêche. Ils sont souvent assez peu intéressants, si ce n’est pour les photos et les descriptifs techniques des produits. Les produits présentés sont bien souvent les meilleurs du marché, et n’ont pas de réels concurrents. Les passionnés d’une marque en particulier adhéreront sans aucun doute à ces propos, mais avouons que cela n’est pas très objectif.

Marryat Smith a décidé de son côté d’offrir une vraie valeur ajoutée à son catalogue. Il va de soi que nous retrouvons les produits de la marque, mais aussi pas mal d’astuces et surtout des articles de fond sur la pêche. Le catalogue se retrouve ainsi à mi chemin entre un magazine et un catalogue, et pour nous, pêcheurs, ça fait toute la différence et ça donne une grosse envie d’essayer leurs produits. (Et nous n’en sommes pas déçu).

Nous vous partageons donc ici un article de fond sur la naissance du D Concept, nouveau leurre Smith :

poisson-nageur-smith-d-concept-48-md-06-001

INTRO

Comme beaucoup de pêcheurs passionnés par la traque de la truite aux leurres, j’attends toujours avec impatience les nouveautés des bureaux d’ingénierie de Smith Japon. Une fois de plus, Hitoshi Hiramoto apporte une nouvelle pierre à la D-Séries qui s’agrandit grâce au D-concept 48 MD, il sera je n’en doute pas, un véritable complément à notre fétiche D-Contact.

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

48mm – 4.8 gr – Medium Deep – Hooks D-contact #12

Le D-concept est donc un leurre sinking (coulant) avec une immersion un peu moins importante que le D-contact, c’est un Medium Deep. Il pourrait se classer entre le D-direct (à cause de sa bavette prononcée) et le D-contact 50 (pour sa taille et ses animations). Mais il n’en n’est rien, ce leurre est bien unique en son genre. Il dispose d’une bavette courte, large et robuste. Il peut être utilisé pour taper le fond et débusquer les truites sous les roches et sous berges. Son dos et ses flancs sont moins anguleux que les autres leurres de la D-Séries. Ses courbes sont rondes et harmonieuses. Petit plus dans cette gamme, sa partie plate en arrière rappelle la zone stabilisatrice des Cherry Blood. Techniquement…il est Parfait, il ne lui manque que la parole !

SES AXES DE DÉVELOPPEMENT

Profondeur de nage – Distance de lancer – Précision du lancer

Concernant sa profondeur de nage ; il évolue facilement entre 20 à 120 cm suivant la vitesse du courant. La combinaison poids/longueur de bavette augmente sa capacité à pêcher plus profond, suivre les dénivelés du fond et passer entre les obstacles. Ces technicités lui permettent de pêcher lentement et profond pour décider les truites dormeuses.

DISTANCE ET PRÉCISION sont des qualités assurées par cette nouveauté. Lors des premiers lancers on se rend vite compte que la berge d’en face est très proche. Très facile à lancer, vous n’aurez aucun mal à atteindre votre cible avec précision. Il faut noter que son immersion est peu bruyante par rapport un D-contact 50, sa bavette freinant sa pénétration dans l’eau. Suivant le matériel que vous utilisez vous serez surpris de sa précision de lancer au-delà des 20 mètres. Sa densité et son aéro-dynamisme vous offre un confort de pêche dans vos approches discrètes. N’oublions pas sa nage si particulière. N’essayez pas de le «dandiner» sur le fond comme un D-contact, il n’est pas fait pour cette technique. C’est un leurre dont les vibrations rapides vous permettrons de varier la vitesse de récupération (lente à moyennement rapide), il doit être lancé/ramené de façon aléatoire. L’animation peut se simplifier par l’action de quelques twitchs discrets.

EN PÊCHE ET EN ANIMATION

Personnellement, je trouve qu’il excelle sur une pêche plein amont sur des zones moyennes de plus de 50cm de profondeur. Il faut le ramener de préférence canne haute, ponctués de coups de scion très rapides, entrecoupés de pauses d’une seconde maxi. C’est selon moi, la meilleure technique pour débusquer les truites en attente sous les blocs ou la sous berge. Je vous conseille de l’armer de deux hameçons simples, ce qui réduira considérablement les accroches sur la mousse aquatique. Pour un poste plus profond vous pouvez le ramener lentement avec une tenue de canne mi-haute tout en lui in igeant quelques petits twitchs parsemés de pauses.

LA TECHNIQUE

en 3⁄4 amont est plus compliquée, il faut suivre quelques consignes précises. Un simple lancé/ ramené agrémenté de quelques secousses de scion suf ra à le rendre attractif. Vous pouvez aussi le laisser immerger lors de votre lancer et le laisser dériver tout en le contrôlant avec une bannière ottante (peu tendue), l’animant avec de simples tours de manivelle de votre moulinet. Dès lors on le sent bien taper le fond à la recherche des truites. Toutefois, lors de son arrivée à votre perpendiculaire, il risque de décrocher à cause de la puissance de la veine d’eau sur ses flancs arrondis. Rien de plus simple, il vous suffit juste d’ouvrir votre moulinet pour lui rendre la main et lui faire regagner la profondeur désirée.

Il est tout à fait possible sur des pêches en plein aval de le faire travailler sur place et de lui imposer de remonter très lentement et profondément le long de votre berge. Pour ceux qui pêchent sur des rivières calcaires, je vous conseille de le ramener jusqu’à vos pieds avec un cœur bien accroché…

Vous pouvez tout aussi bien l’utiliser en mode 3⁄4 aval où il vous suffira de le laisser travailler seul, tout en accompagnant sa dérive en baissant au fur et à mesure le scion de votre canne. Dès le moindre décrochage pensez à lui rendre la main.

EN CONCLUSION

Il ne me surprendra pas de le voir dans les prochaines boites des passionnés de pêche aux leurres. Il rentre dans les best sellers des leurres de moins de 50 mm. Facile à lancer, très précis, ce leurre aux finitions exceptionnelles créera les meilleurs souvenirs de vos futures pêches.

 

Retour de Carrot Stix : la canne aux fibres de carottes BIO

Bonjour à tous,

 

Cela faisait maintenant plusieurs années que cette marque avait disparu du marché français. La célèbre couleur Orange des blank des Carrot Stix ne se trouvait plus dans les magasins, sur internet ou même sur les sites de vente de matériel d’occasions. Nous sommes donc ravis de vous proposer, en 2016, cette marque pour vous équiper de cannes colorées, mais surtout d’un rapport qualité prix des meilleurs du marché.

Pour la petite histoire, la couleur orange a été choisi par la marque pour faire référence à une construction de Blank à l’aide des fibres de carottes BIO. C’est une première mondiale et surtout un engagement important en terme de protection de l’environnement, et une alternative aux recours systématique à l’utilisation de matières fossile très polluante. La marque a ainsi été reconnu comme ultra innovante et remporté de nombreux prix; mais également le coeur de très nombreux pêcheurs après la vente de plus de 500 000 cannes depuis 2007.

       

Ces Wild Wild Orange existent en casting et en spinning. Vous trouverez ainsi plusieurs modèles avec des constructions soit en deux brins, soit en monobrin. Les Blank sont très sensible et tactile, et le prix en baisse par rapport au passé, vous permettra de vous équiper avec un vrai matériel de qualité. Achetez une Carrot Stix, c’est déjà commencer à faire un geste pour l’environnement.

Thomas

 

Svartzonker Sweden : L’esprit nordique du GROS brochet.

Bonjour à tous,

La saison de pêche touche bientôt à sa fin. Et c’est clairement l’une des meilleures périodes pour la pêche du brochet, et des gros brochets. Les eaux se refroidissent et les concentrations de poissons blancs commencent à se former. C’est le moment parfait pour que les brochets s’engraissent avant l’hiver. Mais qui dit brochets en phase d’alimentation au début de l’hiver dit GROS LEURRES, car les brochets préfèrent se dépenser le moins possible pour avoir le maximum d’énergie.

J’ai pu expérimenter une nouvelle marque de leurre qui vient d’être distribuée en France. Svartzonker, une marque de leurres créée par Claes Claesson.

Qui est Claes Claesson ? Claes Claesson est un suédois passionné de pêche du brochet, le célèbre créateur de l’incontesté Mc Tail qui a fait tant de ravages en Suède. Se rendant compte du succès obtenu par ce leurre Claes a créé sa propre marque SVARTZONKER SWEDEN et a par la suite créé différents leurres souples à brochet que nous allons voir dès à présent.

 

MCRUBBER :

leurre-souple-svartzonker-sweden-mc-rubber-shad-c17-uv-perch-001

Ce leurre dont la matière est à la fois souple et solide possède une forme assez trapue, ce qui lui permet d’avoir une nage lente, planante avec de fortes vibrations et un gros déplacement d’eau. Tout ce qu’il faut pour intéresser les brochets de loin. Le MC rubber a tout d’abord été conçu pour pêcher toutes les zones de faible profondeur (zone Shallow). J’apprécie particulièrement ce leurre dans les tailles 21 cm et 25 cm pour les pêches d’automne et d’hiver. Ces tailles présentent une bonne bouchée aux brochets qui n’hésitent pas à sanctionner le leurre par une violente attaque.

Ce shad existe en 5 tailles : 12,5cm-17cm-21cm-25cm-35cm
Le grand nombre de tailles existantes permet de pêcher en toutes saisons.

 

MCRUBBERSHAD:

leurre-souple-svartzonker-sweden-mc-rubber-shad-c4-pike-001

Ce leurre souple de type shad a un corps beaucoup plus fin que sont grand frère le MC Rubber classic. Grâce à son corps plus fin et sa caudale légèrement plus grosse, le MC Rubber Shad aura une nage beaucoup plus serrée et un wobbling accentué. J’ai également eu de très bons résultats avec ce leurre quand les conditions étaient plus difficiles (temps ensoleillé). J’ai pu remarquer au cours de mes différentes sessions que le fait que le MCRubber shad soit plus fin que ses congénères, lui permettait d’être engamé plus facilement par les brochets. Je privilégie ce shad pour pêcher dans les fausses ou les cassures autour des zones Shallow.

Ce Shad existe en 3 tailles : 17cm-23cm-29cm

 

MCRubberTail:

leurre-souple-svartzonker-sweden-mc-rubber-tail-c4-red-tiger-001

Pour finir, surement le leurre que j’apprécie le plus parmi tous les autres dans la gamme, le MC RUBBER TAIL. Conçu à base du même corps que le MC Rubber, il a la particularité d’avoir une énorme queue faucille. Ce leurre peut être utilisé sans aucune plombée pour pêcher les zone Shallow ou encore lesté d’un plomb pour pêcher les zones un peu plus profondes. La taille de la queue faucille donne un mouvement lent de balancier de droite à gauche qui ne laisse pas les brochets indifférents. Cette forme de leurre, souvent peu utilisée dans nos eaux françaises fait la différence sur des poissons tatillons. Le MC Rubber Tail est un leurre à animer lentement pour qu’il évolue le plus naturellement possible ce qui déclenchera sans nulle doute l’attaque de gros brochets suiveurs.

Le MC Rubber Tail est décliné en 2 tailles : 23cm-34cm

 

LES MONTAGES :

Le montage du leurre est très important car c’est ce qui fera bien nager ou non votre leurre.

Pour le montage de ces leurres, vous aurez besoin de fluorocarbone de 80° minimum, d’anneaux brisés, d’hameçons triples de taille 1/0 à 2/0 pour les plus grosses tailles, de Sleeves adapté à votre fluorocarbone, de Shallow screw ou de tête plombée ainsi stinger pike.

 

Le montage Shallow rig : ce montage est un montage qui permet de pêcher avec ou sans plombée pour prospecter les zones de faibles profondeurs avec un linéaire lent. Ce montage est à utilisé de préférence sur les MCrubber et MCrubberTail. Grâce à ce montage, la nage du leurre est la plus naturelle qu’il soit. Les attaques de brochets se font souvent au niveau de la tête. Il est donc préférable de poster un hameçon triple au niveau de l’œil du leurre puis un au milieu.

 

Le montage Jig head + shallow rig : Ce montage est presque similaire au montage Shallow Rig classique. En effet, il est aussi composé d’un montage Shallow rig qui sera tout simplement fixé à la tête plombée. Grâce à ce montage que vous pourrez utiliser sur tout les leurres de la gamme, vous pourrez pêcher toutes les profondeurs souhaitées en adaptant votre tête plombée à la profondeur de nage voulue.

 

LES COLORIS :

Comme vous devez surement le savoir, le brochet est un poisson qui est assez indécis en fonction des conditions météorologiques au niveau de la couleur et de la taille des leurres. Cependant, Svartzonker a une gamme de coloris assez étendue qui permet de faire face à toutes les situations. Au cours des mes tests, j’ai pu remarquer que les coloris Pike, Parrot, Redtiger et Glodshiner étaient les principaux coloris nécessaires pour le déclenchement d’attaque en fonction des conditions. J’ai souvent eu du résultat sur les coloris Parrot, RedTiger, Goldshiner par temps nuageux et sombre tandis que le coloris Pike a beaucoup plus donné par temps instable oscillant entre temps ensoleillé et nuageux.

leurre-souple-svartzonker-sweden-mc-rubber-shad-colorama-001

 

 

LES ANIMATIONS :

MCrubber et MCrubberTail : l’animation de ces deux leurres à utiliser sur des Shallow est la même. Une animation simple consistant à réaliser un linéaire composé de quelques pauses qui laisserons le leurre descendre très lentement dans les couches d’eau. Les attaques se font généralement à la reprise d’animation après la pause. Ce leurre a la nage lente et très provocatrice ne laissera pas les brochet indifférent a son passage. Il m’ai déjà arrivé de passer derrière plusieurs pêcheurs qui n’avaient pas déclencher d’attaque sur un spot précis or qu’au passage du MCrubberTail, l’attaque eu lieu dans les 2 lancé qui suivirent.

MCrubberShad : Ce leurre est à utiliser pour pêcher des zones plus profonde que la normale. Pour aborder une fausse, je pêche généralement les différentes couches d’eau de la surface vers le fond. Pourquoi ne pas pêcher la zone profonde directement ? Tout simplement car si un poisson se trouve entre 2 eaux et que vous pêcher proche du fond, vous ne le ciblerez pas ou alors vous risquez de le faire fuir à cause du passage du fil. Pour en revenir au MCrubberShad, c’est un leurre qui s’anime en linéaire composé de pause qui permet d’épouser la forme de la fausse quand vous pêchez la dernière couche d’eau. Les attaques sur ce leurre sont souvent très violentes du fait de la facilité des brochets à l’engamer.

 

Hugo

Headbanger : Le Swimbait le plus original de ces dernières années.

Bonjour,

Cela fait déjà quelques semaines que le produit est en vente sur le site internet : Le Headbanger Tail et ses 23 cm.

D’un premier coup d’oeil, on se rend compte que ce leurre est un swimbait plutôt classique, en trois sections et finissant par gros grub. Deux triples placés à des emplacement idéaux pour ne pas louper de touches. C’est finalement pas si original que ça, mais la taille et la construction en 3 parties peut éventuellement être une alternative intéressante. Vous me direz même que des pêcheurs célèbres, Svartzonker pour ne pas le citer, ont déjà dans leur gamme des produits qui ont cette même idée et originalité. Alors pourquoi investir dans un leurre à 27 € qui ne présente finalement que des choses que l’on connaît déjà ?

Pour sa tête !!! Tout se situe dans la tête de ce leurre. La forme est très originale, mais surtout, elle donne une action unique à la récupération. La nage n’est pas jamais la même, d’un passage à l’autre devant un carnassier. Un coup à droite, un coup à gauche, haut, bas, à vitesse faible ou rapide …. le Headbanger Tail se déhanche dans tous les sens pour rendre hystérique les brochets.

Relativement léger, il s’adaptera à de très nombreuses cannes, que ce soit en spinning ou en casting. Il se décline en 3 profondeurs de nage, avec une version Floating, Suspending et Sinking. Plusieurs coloris sont proposés, et il faut dire que le Blue Silver pour les eaux très claires et le Rusty Perch pour les eaux plus teintées remportent un franc succès.

Enfin, la jeune marque suédoise vous propose depuis quelques jours des queues de remplacement pour rendre votre leurre de nouveau très attractif après plusieurs poissons pris.

Des vidéos circulent de plus en plus sur la toile des tests de ce leurre. Le Headbanger devient une référence. 😉

Bonne semaine.

 

Thomas